Session 1

Session 1 : Introduction

Mardi 18 décembre – 9h30-10h30

Comme cela a été maintes fois souligné, de Jean-Pierre Vernant à Henri Lefèbvre en passant par Vere Gordon Childe, l’urbanisation, telle qu’elle s’engage au Néolithique, conduisant à la concentration de richesses autour de palais qui sont aussi des greniers, intensifie les relations sociales et fait apparaître des « technologies intellectuelles » (au sens de Jack Goody, comme écritures et systèmes de numération) qui engagent l’histoire citadine de l’intelligence individuelle et collective.

Que doit-on retenir de cette teneur foncièrement urbaine de l’intelligence collective qui aura caractérisé les temps proto-historiques et historiques ? Que devient cette forme de l’intelligence au moment où, tandis qu’une ceinture satellitaire permet désormais un contrôle planétaire par ce que Frank Pasquale (université du Maryland) a appelé les souverainetés fonctionnelles de plateformes assurant le contrôle dans ce que l’on appelle les « smart cities », et au moment où l’urbanisation accrue annoncée pour les prochaines décennies transforme la biosphère en technosphère cependant que l’Anthropocène requiert l’intelligence humaine comme jamais ?

 

 

Intervenants

 

Patrick Braouezec (Président de l’EPT Plaine Commune)

Introduction

(description)

 

 

Bernard Stiegler (Institut de Recherche et d’Innovation, IRI)

L’urbanité comme intelligence – à l’époque de l’exosphère et de la technosphère

(description)