Session 2

Session 2 :Structures de données et production des savoirs

Mardi 19 décembre -14h30 -18h

Wiener faisait de l’entropie et de sa réduction l’enjeu de la cybernétique – et il faut considérer ici l’entropie dans les champs thermodynamique, biologique et informationnel, ce qui reste un chantier à part entière. Alors qu’on parle de “management par la bêtise fonctionnelle”, et tandis que les plateformes computationnelles constituent des infrastructures automatisées de portée biosphérique, comment est-il possible de mettre la puissance de calcul au service de la lutte contre l’entropie plutôt que d’augmenter l’entropie (et le désordre – climat et pollution, réduction de la biodiversité et de la noodiversité) au profit de quelques-uns ? Quelles fonctions faut-il ici conférer aux structures des données ?

 

Intervenants

André Spicer, business & management (Université de Londres)

Benjamin Bratton, design (Université de San Diego)

Christian Fauré, informatique (Octo Technology)

Rand Hindi, intelligence artificielle (SNIPS)