Session 6

Session 6 : Recherche et design dans les milieux digitaux : des programmes aux bifurcations

Mercredi 23 décembre – 17h00-19h30

L’industrialisation de la production et l’avènement des sociétés de consommation ont engendré une prolétarisation des modes de vie, désormais prescrits par les campagnes publicitaires, elles-mêmes préparées par des études de marketing. La mise en circulation d’objets techniques « fermés » dont le fonctionnement interne demeure indéchiffrable et dont l’obsolescence est programmée, a contribué à transformer les praticiens en utilisateurs : alors que dans le monde industriel, l’impératif de l’innovation se substitue à l’exercice de l’invention, la socialisation des objets de la vie quotidienne, qui s’opérait traditionnellement à travers la transmission intergénérationnelle de savoirs, tend désormais à s’effectuer à travers les modes d’emploi standardisés. La numérisation des environnements et objets quotidiens (smartphones, objets et habitats connectés) a largement contribué à aggraver cette tendance, en multipliant les « boites noires » et les dispositifs d’« intelligence artificielle » « auto-apprenants ». Mais qu’appelle-t-on ici « apprendre » ? Les programmes et les logiciels peuvent-ils servir de supports pour la recherche, la création collective et la vie politique ? Comment intégrer dans les dispositifs computationnels des fonctions délibératives et interprétatives, qui dépassent les programmes calculables en produisant des bifurcations improbables ?

Interventions :

Tallulah Frappier – ENS Cachan | Samuel Huron (sous réserve) – Mines-Telecom

Le design des plateformes délibératives : opportunités et contraintes

Anthony Masure – Université Toulouse – Jean Jaurès

Le design à l’époque de l’IA : programmes, promesses, bifurcations

Stéphane Crozat – Framasoft et UTC

Vers une ataraxie du numérique

Sébastien Massart – directeur de la stratégie de Dassault Systèmes

Ni calcul ni fiction : habiter le virtuel

Noël Fitzpatrick – Université Technologique de Dublin

[titre de l’intervention à venir]